fbpx

Faut-il croire tous ces blogs d’éducation positive?

Encore un blog sur l'éducation positive - est-ce vraiment utile?

Si tu lis ces quelques lignes (et l’article en entier je l’espère) c’est que, quelque part, tu t’intéresses à l’éducation de tes enfants. Peut-être même que tu te poses certaines questions sur comment agir dans telle ou telle situation pour bien gérer une dispute, un caprice, ou autre… 

(suite…)
  • 300
    Partages

Mon enfant aime faire le rapporteur : que faire?

Comment faire quand mon enfant fait le rapporteur ?

T’es tranquille dans ton salon, à ton bureau ou pire dans les wc… tes enfants jouent (plus ou moins) tranquillement entre eux… quand tout d’un coup, tu entends un de tes enfants arriver au grand galop en criant depuis sa chambre :

« Papaaaaaaaaaaaaaaaa!! Elle est en train de faire / m’a fait çaaaaaaaaaaaaaaaa!! »

Tu t’es déjà posé la question du pourquoi tes enfants font la balance entre eux ? C’est ce que moi j’appelle « faire le rapporteur ». C’est vraiment un truc qui m’insupporte 😁.

Pourquoi? Peut-être parce que…

(suite…)

Calmer son enfant avec une seule phrase

Apaiser son enfant quand il se fâche avec une question

Un conseil pratique dans l’éducation des jeunes enfants ? Allé, c’est parti ! 

Pas toujours facile de gérer ses propres émotions. Encore moins quand ce sont celles des autres. Et quand ce sont les émotions de ton enfant quand il pique une belle colère… encore moins que moins ! Oui, la colère est l’émotion la plus compliquée à maîtriser.

Pourquoi ?
Car cela exige de la maîtrise de soi.

Pour un enfant c’est « mission impossible » car il n’a tout simplement pas les outils cognitifs pour le faire. Il va réagir par ce que le parent va appeler « un caprice ».

Avec cet article, j’aimerais donner une astuce (parmi d’autres) aux parents qui galèrent pour gérer la colère et les caprices de leurs enfants.

(suite…)

Les 3 habitudes pour être un parent zen

Les 3 habitudes du parent zen à appliquer tous les jours

Cet article participe à l’évènement « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien » organisé par le blog Habitudes Zen d’Olivier Roland. Ce blog donne énormément de contenu que l’on peut appliquer dans notre vie et ainsi l’améliorer. J’ai beaucoup apprécié par exemple cet article ici en lien qui traite du pourquoi il est important de jouer! 🙂

Parlons alors des habitudes zen qu’un parent devrait avoir pour être donc zen, calme, pour parler toujours avec la bonne intonation de voix, pour ne jamais s’énerver et toujours accueillir sans problème toutes les émotions de son enfant…

(suite…)

Le temps c’est de l’amour (3 façons à explorer)

Le temps c'est de l'amour pour nos enfants, important de donner du temps de qualité

« Le temps c’est de l’amour » chante Pascal Obispo. Et en fin de compte, c’est vraiment ça. Le temps ce n’est pas de l’argent, le temps ce n’est pas « faire ce que l’on veut ». Le temps c’est avoir la possibilité de le donner aux personnes qu’on aime.

Et donc, avoir des enfants c’est aussi passer du temps avec eux (et ainsi leur montrer notre amour).

(suite…)

On a créé des monstres !

On a créé des monstres ou des enfants ?

Mais c’est quoi ce titre dans un blog sur la parentalité ?

J’imagine que tu arrives à être toujours super zen avec tes enfants, patient, calme, souriant, heureux, etc… et ceci en toutes circonstances ? Tu en as de la chance ! 😉

(suite…)

Parent, un conseil ? Fais des erreurs !

Etre parent et faire des erreurs

Un conseil ? Fais des erreurs ! C’est paradoxal hein ? 😉

Ça peut te sembler un peu fou-fou ce que je te dis là. Mais faire des erreurs signifie « tenter de nouvelles approches, de nouvelles façons de faire ».

Car à quoi ça sert de continuer à faire plus de choses qui ne fonctionnent pas ? Les résultats seront toujours les mêmes, tu ne penses pas ? (C’est valable dans tous les domaines de la vie en plus).

(suite…)

Projet de vie de parent: Pourquoi et comment le mettre en place?

quel est ton projet de vie de parent et comment avoir une parentalité épanouie

Quand je regarde autour de moi et que je regarde les parents qui sont dans mon voisinage : je me dis qu’on a tous les mêmes difficultés (qui plus, qui moins).

Je me questionne donc sur l’éducation de mes enfants et je me demande quoi mettre en place :

– Est-ce que les parents se posent la question de comment ils vont éduquer leurs enfants avant d’en avoir ?
– Se demandent-ils s’ils vont être des parents cool ou des parents plutôt strictes ?
– Est-ce qu’ils se questionnent sur quel type d’éducation ils vont mettre en place ?
– Education positive et bienveillante ?
– Education à l’ancienne ?
– Ecole à la maison ?
– Montessori ?

Peut-être que ces autres parents ne se posent pas du tout de question et ils font « comme mes parents ont fait avec moi ».

Cela m’intrigue vraiment beaucoup!  🙂 

Si tu es dans la catégorie du parent qui se questionne, je te dis « bravo » !
Car à mon avis (et peut-être que je me trompe complètement) très peu d’adultes se projettent aussi loin dans l’avenir de leurs enfants et dans leur vie de parent.

Est-ce que c’est bien ou pas bien ?
Il n’y a pas vraiment de réponse à cette question.

En tant que parent, on désire toujours faire au mieux et donner le meilleur à nos enfants. C’est complètement normal et naturel d’agir ainsi.

La parentalité : le projet de vie de parent

La parentalité peut être comparée à un grand projet de vie. Comme tout projet que l’on désire faire aboutir, il doit contenir certains critères à ne pas déroger.

Mais avant d’aller plus loin, on peut se poser la question de qu’est-ce qu’un projet.

Un projet est donc un ensemble d’activités que tu peux organiser en plusieurs phases dans le but d’atteindre un objectif défini et précis.

Dans ta vie (et si t’es une maman, encore plus) tu as des projets pour tout, même sans t’en rendre compte !

Tu veux partir en vacance l’été prochain ?

Hop ! Tu mets en place un projet « vacance », tu sais ce que tu aimerais faire, tu fais des recherches sur internet, tu regardes tes finances, tes possibilités, les souhaits de ta famille. Et enfin, tu trouves la destination qui met d’accord tout le monde ! Tu as atteint l’objectif de ton projet vacance. Il ne te reste plus qu’à partir !

Tu veux préparer un bon repas pour ton petit loulou qui rentre de l’école à midi ?

Tu t’organises pour aller faire des courses, analyser ton budget, tu regardes ce qu’il te manque à la maison, tu décides quel type de repas (équilibré) tu souhaites faire, tu dois sortir, revenir, faire le repas… c’est une organisation de plusieurs étapes à la suite et d’analyses. C’est un projet !

Alors pourquoi ne pas faire de même pour ton rôle de parent ?

C’est également un projet mais de plus grande ampleur.

Quand on met en place un projet important ?

Il est essentiel de définir :

– Le contexte du projet,
– Quelle est la situation actuelle,
– Quelle est la situation cible souhaitée,
– Analyser les causes racines
– Avoir un plan d’action
– Le suivi du projet

Comme tu peux le voir, un projet ne peut pas être mis en place sans prendre un moment pour réfléchir à tout cela. Rien ne doit être laissé au hasard (comme quand tu veux partir en vacance ou préparer un bon petit repas).

Pourquoi ?

Parce que sinon tu pourrais vite t’éparpiller, te perdre, te focaliser sur de mauvais critères, te démotiver, etc… avec au bout un résultat décevant (voir même, pas du tout atteint).

Ton projet de vie de parent

Ça te dit de mettre en place ton projet de vie de parent ?

Je ne suis personne pour t’obliger à suivre mes conseils. En fin de compte, je ne suis qu’un simple papa (qui a pris à cœur l’éducation de ses enfants).

– Peut-être que tu te trouves dans une situation difficile avec tes enfants (ou peut-être que tout va bien).

– Peut-être que tu as perdu le contrôle de tes enfants (ou peut-être pas).

– Ou peut-être que tes enfants, bien que petits, ne t’obéissent pas comme tu le souhaiterais (ou peut-être qu’ils t’obéissent sans soucis)

Il est probable que tu aies mis en place des choses pour te faire écouter mais que rien ne fonctionne : punitions, privations, encouragements…

(ou as-tu déjà la bonne solution pour te faire écouter)

Mais peut-être (et je l’espère) tu souhaites améliorer la qualité, le rapport, le lien que tu as avec tes enfants et, enfin de compte, avec ton rôle de parent.

Tu culpabilises pour ce qui ne va pas chez toi? Tu te dis que tu es un mauvais parent ?
Que nenni !

Premièrement : Se poser des questions est déjà un premier pas pour vouloir changer ! Bravo à toi pour cela !

Deuxièmement : As-tu participé à l’école des parents ? ah non…? bein moi non plus, comme tous les parents. Donc, ne culpabilise pas pour cette situation. Nous ne sommes juste pas préparés à certaines situations même si être parent fait partie de notre vie depuis la nuit des temps. Dans l’éducation, l’erreur doit être considérée, pas seulement comme une nouvelle chance, mais aussi comme l’opportunité d’apprendre en famille. Toi et ton enfant. Avec plus de sérénité.


Voyons maintenant les étapes du projet de vie de parent.

Le contexte du projet « Parentalité »

« Je souhaite avoir une parentalité épanouie, prendre du plaisir dans mon rôle de parent, avoir les outils en main pour gérer les situations du quotidien avec mes enfant.»

« Je souhaite également leurs apprendre à avoir une bonne conduite, à avoir de bonnes relations sociales, à leurs donner les qualités nécessaires pour être un futur adulte accompli et sur de soi.»

Ici tu définis le but, l’objectif que tu souhaites atteindre dans ton rôle de parent.

La situation actuelle

Demande-toi sincèrement ce qui ne va pas ou ce que tu voudrais améliorer.

« Mon enfant ne m’écoute pas »
« Mon enfant ne m’obéit jamais et il fait souvent des crises et/ou caprices »
« Je ne passe pas assez de temps avec mes enfants »
« Les relations à la maison sont souvent tendues et mon couples en souffre, voire même il est en péril »
« Je passe mes journées à répéter les mêmes choses et à crier, ça me fatigue! »

Voilà juste quelques exemples de situations et j’imagine que tu peux en trouver d’autres.

N’hésite pas à bien décrire ce que tu vis, ce que tu ressens, tes frustrations, les situations que tu désires améliorer.

La situation cible souhaitée

Imagine-toi dans 20 ans, tu es à une réunion de famille, tes enfants sont à tables avec toi. Tout se passe merveilleusement bien. La bonne humeur enveloppe la tablée. Tes enfants se parlent correctement entre eux et avec toi. Ils se comportent vraiment bien. Tu repenses à ces années « de galère » quand ils étaient petits. Un petit sourire se dessine sur tes lèvres. Tu es fier(e) de toi et de tout ce que tu as mis en place pour en arriver là.

Tu te dis que ça en a fallu la peine de décider un jour « oui je souhaite prendre en main l’éducation de mes enfants, de me renseigner sur le sujet, d’appliquer les bonnes pratiques même si ça allait à l’encontre de ce que je croyait, de lire des livres sur le sujet et d’avoir les outils en main pour donner à mes enfants un héritage qui leur sera utile toute leur vie ».

Qu’en penses-tu ?
N’est-ce pas une belle situation possible et réaliste ?

As-tu pris, même une seule fois, le temps d’y songer un petit moment ? Je t’encourage à le faire sincèrement !

Analyse des causes racines

Je te mets quelques phrases qui me viennent à l’esprit (et liées également à mes soucis de papa).

– « Quand mon enfant fait une crise, je ne sais pas comment faire pour le calmer ».
– « Je ne sais pas comment faire pour que mon enfant m’écoute et pour qu’il m’obéisse ».
– « En fin de journée, je suis complètement car je suis toujours derrières mes enfants et j’accepte leur moindre désire ».
– « Je ne sais pas comment imposer mon autorité avec bienveillance ».
– « Quand il y a beaucoup de chose à faire à la maison, je me sens stressé et je fais tout à la place de mes enfants pour aller plus vite »

Ici tu dois vraiment analyser le pourquoi du comment.
Qu’est-ce qui te bloque, de quoi as-tu besoin pour parvenir à ton objectif.

Le plan d’actions de mon projet de vie de parent

Avoir un plan d’actions c’est définir les étapes que tu dois mettre en place pour atteindre ton objectif, pour réussir ton projet de parentalité.

Je te conseille de te focaliser sur ce que tu considères pour toi comme ton soucis/problème majeur : Le truc qui te prend le plus la tête, qui te fait sortir le plus de tes gongs, l’irritation que tu supportes le moins. C’est sur ça que tu dois travailler en premier.

On appelle cela la loi de Pareto (ou la loi du 80-20). Ce principe s’applique un peu partout, que ça soit dans la nature, dans l’économie, dans les finances, en production, dans nos projets ou dans notre vie tout simplement. Cette loi dit que 80% des effets sont le produit de 20% des causes.

Souvent il suffit de 20% d’effort pour obtenir le 80% de résultat.

Peut-être que ça t’es déjà arrivé que ton enfant soit vraiment en pleur, il fait un gros caprice, il est tout énervé… et que tu essaie par tout les moyens de discuter avec lui, de le raisonner, de lui donner un autre jouet, de tester plein de chose, tu prends un temps fou… et que ça ne change pratiquement rien ? Là c’est 80% d’efforts pour 20% de résultats. C’est l’anti-loi de Pareto!

Ou tu peux simplement le prendre dans tes bras, lui faire un gros câlin jusqu’à ce qu’il se calme ? Cela revient à faire 20% d’effort pour 80% de résultat.

D’où l’importance de se concentrer sur les aspects les plus importants que tu désires changer et qui te donneront le plus de satisfactions et le plus de résultats possibles (et dans le temps le plus court).

Le suivi du projet

Dans le cas de la parentalité, le suivi du projet c’est de regarder comment évoluent tes enfants par rapport à ce que tu as mis en place. Si ça ne fonctionne pas ? Peut-être qu’il faut changer de stratégie ou juste attendre un peu plus longtemps pour que ton enfant assimile le changement.

Il est important de régulièrement se poser la question : est-ce que je suis toujours en train d’aller dans la bonne direction ? Est-ce que ce la méthode utilisée donne effet ? Comment puis-je m’améliorer ? Qu’est-ce que j’aurai pu faire différemment pour mieux résoudre une certaine situation ?

Quelle est la suite à ton projet de vie de parent ?

Voilà, nous avons défini ensemble les différentes étapes de ton projet de parentalité.

Ce qui est important ?

C’est de ne rien lâcher. Jamais !

Car les enfants sont les spécialistes pour se faufiler dès qu’ils trouvent une faille.

Les enfants ont besoin de limites et d’un cadre bien défini. C’est à nous de les mettre et pas à eux de les choisir. Son cerveau n’est juste pas capable de le faire. Les réactions qu’ils ont souvent, en sont la preuve (explosion de colère, de rire, de passer du tout au rien).

La discipline positive se base sur un principe : Les enfants ont un seul et unique besoin et c’est celui de se sentir aimés, de sentir qu’ils appartiennent à une famille, à un groupe, etc.

S’ils ont l’impression que leur besoin est en défaut ?

Ils peuvent réagir de façon que nous ne comprenons apparemment pas.

Ce qui est intéressant c’est que l’on peut retrouver des réactions « communes » à tous les enfants.

Mais là je pourrais écrire plusieurs articles sur le sujet (C’est le thème de mon futur défi : 12 semaines/12 articles sur la discipline positive, à ne pas louper, inscris-toi juste ici en bas).

Est-ce que je peux te proposer un dernier conseil ?

Regarde la page ici en lien où je t’explique ce que j’ai utilisé et que j’utilise toujours avec mes enfants et qui m’ont permis de reprendre le contrôle sur eux (car, comme toi peut-être, quand mon enfant avait 4 ans, j’ai eu beaucoup de difficulté à gérer toutes ses crises).

Une chose est certaine : Demande-toi quel type de personne aimerais-tu que ton enfant devienne.

Si tu veux que ton enfant soit gentil, généreux, sociable, emphatique, etc… c’est maintenant qu’il est nécessaire d’y penser. C’est un travail de longue haleine mais le jeu en vaut la chandelle.

Est-ce facile ?

Clairement pas !

Nous avons tous nos habitudes, même inconscientes, ancrées en nous. Et pour changer, il est nécessaire de faire un changement radical, de créer de nouvelles connexions dans notre cerveau et avec l’habitude tu t’en rendras même plus compte (un peu comme quand tu changes de code PIN sur ton téléphone portable et qu’il te faut deux semaines pour t’y faire).

Mais lorsque tu sais où tu veux aller, que tu as les outils en mains et que tu es totalement décidée ?

Alors là, tu as tout pour réussir. Et même que tu prendras du plaisir à tester de nouvelles techniques ou façons de faire dans l’éducation de ton enfant.

Bonne continuation !
Giacomo

Tu as aiméProjet de vie de parent: Pourquoi et comment le mettre en place?
Voici d’autres articles que tu apprécieras :

C’était : “Projet de vie de parent: Pourquoi et comment le mettre en place?”

« Pour une parentalité épanouie, positive et bienveillante » Giacomo

PS: Si cet article Projet de vie de parent: Pourquoi et comment le mettre en place?” t’as plu, partage-le à tes amis en cliquant ici. J’en serai ravi ☺️ Merci !

Ton projet de parent pour avoir des enfants heureux

Pourquoi es-tu programmé pour échouer – Formation offerte

David Laroche Video 2 les schemas internes qui vous limitent

Tu as toujours cru que la responsabilité de tes échecs ne revenait qu’à toi, n’est-ce pas ?

Tu t’es peut-être déjà dit, comme moi, « je suis trop nul … c’est impossible … Je n’y arriverai jamais … » ?

Je te rassure, c’est tout à fait normal.

(Inutile donc de te flageller et de t’en vouloir)

(suite…)

L’océan des émotions dans la tête de ton enfant : Un livre tout à dérouler

 

Ocean des émotions livre pour les enfants et leurs émotions

As-tu remarqué comme ton enfant peut passer d’une grosse crise de pleurs à un gros sourire en une fraction de seconde ?
Ou d’un moment paisible en train de jouer à une grosse crise de colère ?
Ou d’un gros caprice à un moment tranquille comme si de rien n’était ?

 

Quand on y pense ça doit bien se chambouler dans sa petite tête !

Il n’a que quelques années de vie : tout ce qu’il voit et ressent est une découverte pour lui. Comme aussi apprendre à gérer ses émotions.

Car oui c’est bien de cela que je parle : Les émotions.

(suite…)