fbpx
Comment faire quand mon enfant fait le rapporteur ?

T’es tranquille dans ton salon, à ton bureau ou pire dans les wc… tes enfants jouent (plus ou moins) tranquillement entre eux… quand tout d’un coup, tu entends un de tes enfants arriver au grand galop en criant depuis sa chambre :

“Papaaaaaaaaaaaaaaaa!! Elle est en train de faire / m’a fait çaaaaaaaaaaaaaaaa!!”

Tu t’es déjà posé la question du pourquoi tes enfants font la balance entre eux ? C’est ce que moi j’appelle « faire le rapporteur ». C’est vraiment un truc qui m’insupporte 😁.

Pourquoi? Peut-être parce que…

  • Ça leur fait plaisir de voir son frère ou sa sœur dans le pétrin ?
  • Ils veulent voir comme ils vont réussir à se dépatouiller d’une certaine situation ?
  • Simplement voir comment, nous parent, on va réagir ?
  • Ou finalement, parce qu’ils sont vraiment inquiets pour leur frère/sœur/ami ?
  • Ou qui sait… sûrement un mixe de toutes ces raisons.

Comment s’y prendre quand ton enfant arrive pour rapporter ?

Introduction faite, comment doit être notre réponse de parent attentif et en même temps positif et bienveillant ?

Car oui, il est important d’être averti quand il y a danger…
Mais si cela devient une habitude pour tout et pour rien? Il est important de pouvoir stopper ces dénonciations… car qu’on se le dise, ce n’est pas une belle habitude. Mais je suis conscient (pour le vivre assez souvent) que ce n’est pas toujours évident. En effet nous ne sommes que très rarement témoins de l’indiscrétion en soi.

Dire simplement « arrête de faire le rapporteur » ce n’est pas utile : On ne lui enseigne rien, on ne lui propose pas un comportement alternatif à avoir et ça ne résout rien. D’où l’importance d’y penser en amont, de prendre du recul et de discuter en famille sur comment aborder la chose.

Les parents ont aussi lu cet article :  Vacances des enfants, un calvaire annoncé?

Le fait d’avoir choisi de faire plusieurs enfants, c’est aussi pour qu’ils se supportent… pour la vie. Qu’ils collaborent ensemble, jouent entre eux, partagent, s’entraident. On souhaite qu’ils se voient comme une équipe (mais pour faire des bêtises, là ils sont “cul et chemise” par contre). On souhaite donc les initier le plus tôt possible à avoir cet esprit de camaraderie. Ainsi, pour ce qui est de “rapporter”, ça doit donc être un acte contrôlé.

La discipline positive permet d’apprendre l’autonomie aux enfants, aussi dans les choix qu’ils font. Ce n’est pas une punition qui doit guider leurs actions, mais le fait de savoir ce qui est bien ou pas bien.

Dans ce cas, nous voulons leur enseigner à entretenir une saine relation entre frère et sœur et pas les mettre comme gardien l’un de l’autre. Et finalement nous voulons qu’ils comprennent qu’ils ne peuvent pas contrôler les actions des autres ni être responsables de leurs des mauvais choix.

Revenons à nos moutons.

Comment faire quand un des enfant “fait le rapporteur”? Comment identifier que la dénonciation est vraiment justifiée?

Avec deux questions que tu poseras à ton enfant qui accoure pour faire la balance :

Alors quand un enfant vient me voir en courant et me dit:

“Papa, papa, il/elle est…”.

Je l’arrête calmement et je lui demande :

  1. Est-ce que c’est grave ou dangereux? Est-ce qu’il casse ou détériore quelque chose“. Bien sur que par rapport à l’attitude de mon enfant qui parle, je devrais déjà connaître la réponse à ces questions. Et dans ce cas, je vais voir ce qui se passe. Sinon je demande encore :
  2. Est-ce que tu l’as encouragé à faire un meilleur choix ?” Dans le cas où l’enfant a déjà proposé une solution alternative, je dois alors le décharger de sa responsabilité. Et je peux lui dire: “Bravo! C’est vraiment super que tu essaies d’aider ton frère/ta sœur.S’il/elle ne t’écoute pas, tu n’es pas responsable de ses choix. Elle/il va se rendre compte tout(e) seul(e) si ses choix sont justes ou pas.” Il est nécessaire aussi de lui rappeler qu’il ne peut en aucun cas forcer son frère/sa sœur à obéir.
Les parents ont aussi lu cet article :  L'importance du jeu et de l'imaginaire pour les enfants (et les parents !)

En conclusion

Cette intervention ainsi construite a le mérite d’avoir 3 effets positifs:

  1. Crée des liens entre eux et le parent doit moins intervenir,
  2. Les aide à être responsables de leurs actes,
  3. Promeut en eux une logique de résolution de problèmes.

Je rajouterai même encore un 4ème point : ça nous soulage aussi en tant que parent 😂 car nous devons moins intervenir.

J’ai encore pas mal de boulot devant moi, mais je dois dire que mes enfants savent maintenant que ça ne sert à rien de venir juste pour faire la balance. Ils savent aussi que s’il y a vraiment un problème, je serais là pour les réconforter et les écouter.

Cette façon de faire peut aussi être intéressante si tu as un aîné qui se sent trop responsable envers ses frères et sœurs plus jeunes.

J’espère que cette technique te sera utile à toi et à toute ta famille. Ou peut-être, et c’est mon souhait, qu’elle t’encourage à analyser en famille cette action de “rapporter”.

A bientôt!

Giacomo – DesParentsAuTop

Article inspiré par celui-ci en anglais 

Cette enfant fait la balance et rapporte tout à ses parents
  • 26
    Partages