Savoir dire non à son enfant

Dire non ou ne pas dire non?

Comment faire pour dire non à son enfant

Telle est la question!  🙂 

Pas facile de ne pas dire NON à notre enfant. Souvent j’ai l’impression de passer mes journées à dire NON à ceci, NON à cela… j’en finis plus! Prenant un peu de recul, je me dis “les pauvres (mes enfants), je dis toujours NON”!

Alors comment faire?

Il y a les NON prononcés devant un possible danger et les NON dans tous les cas de refus.

Les experts nous disent qu’il ne faudrait jamais dire NON… mais quand on voit notre petit dans une position où tout de suite on se l’imagine avec les dents et la tête cassée.. pas facile de ne pas lui dire NON. Et je pense qu’il n’y a rien de mal à cela.

Le plus simple c’est de s’exercer tranquillement, et si 3x sur 5x on y réussit on est déjà des Parents au Top!

Le but étant de trouver des parades en disant par exemple : Attention! Regarde où tu mets tes pieds! Doucement! Mâche correctement! etc.

Que faire en cas de danger?

Il faut déjà savoir que les enfants jusqu’à 4 ans sont souvent à risque d’incidents domestiques. Et on s’angoisse rapidement dès qu’on les voit escalader un escalier ou la table basse du salon, ou courir à fond à travers la maison la brosse à dent à la bouche!

Voyons un exemple

“NON, ne court pas avec la brosse à dent à la bouche, si tu tombes tu pourrais te l’enfiler dans la gorge et après c’est direct à l’hôpital!”

Dans ces cas-ci, bien que la phrase dite est “catastrophique”, il ne faut pas se sentir coupable de l’avoir dite… l’important est de finir sa phrase avec du POSITIF, en lui indiquant ce qu’il PEUT faire et COMMENT.

“NON, ne court pas avec la brosse à dent dans la bouche, si tu tombes tu pourrais te l’enfiler dans la gorge et après c’est direct à l’hôpital… Donne-moi la brosse à dent, voilà, maintenant tu peux y aller, montres-moi comme tu vas vite!”

Que faire en cas de NON pour lui indiquer un refus?

Cela pourrait être pour un bonbon, pour regarder encore un peu la TV, pour rester encore un moment au parc de jeu, etc…

Les experts nous conseillent de trouver des substituts à ces NON de refus en utilisant la structure suivante :

  • Reconnaître son désir : “Je sais que tu voudrais encore un bonbon”
  • Motiver le refus (sans les “mais” c’est mieux) : “Trop de bonbons te font mal au ventre!”
  • Lui proposer autre chose ou le distraire : “Viens, regarde le raisin que je viens d’acheter, il a l’air super bon. Tu m’aides à le rincer?”

 

Alors dire ou ne pas dire non?

 

Qu’en pensez-vous? A vous de tester! 

A bientôt
Giacomo – Des Parents Au Top

4 thoughts on “Savoir dire non à son enfant”

  1. Je te félicite d’abord pour tes articles bienvenus et intéressants. Certes c’est positif et intelligent de réfléchir à ce trop souvent employé pour un oui et un non!!
    Il me semble fort intéressant de remplacer ce NON par un mot ou une phrase adaptée au moment au danger et a l’âge de l’enfant.
    Sans oublier que le simple NON doit quand même garder sa place, au sens objectif du terme!!
    A bientôt et un grand merci, Luciana

Laissez-nous un commentaire!