Les sept intelligences à développer chez ton enfant

7 intelligences à développer chez ton enfant

Le système scolaire, comme il est conçu plus ou moins partout, privilégie deux types d’intelligences dans sa façon d’enseigner aux enfants :

L’intelligence logique-mathématique et l’intelligence verbale-linguistique.

La première est la capacité à faire des calculs, compter et résoudre des problèmes. Ce sont les enfants qui ont un esprit logique et rationnel.

La deuxième est la capacité à comprendre un message, à exprimer ses idées. Ces enfants aiment la lecture, l’écriture, découvrir des nouveaux mots, etc. Ils ont plutôt un esprit littéral et verbal.

Mais se limiter à ces deux façons d’apprentissage peut être pénalisant pour certains enfants car ce n’est pas leur principal moyen d’apprendre.

On peut alors se retrouver avec un enfant qui se déconcentre facilement, qui a de la peine à mémoriser, qui n’aime pas trop travailler en groupe. Ça donne des enfants démotivés voir même irascibles.

Est-il possible de faire différemment ?

Howard Gardner, psychologue américain, professeur de psychologie cognitive et d’éducation à l’université de Harvard, a développé la théorie des intelligences multiples.

Il a mis en évidence qu’il existe 9 types d’intelligences (son livre « Les intelligences multiples ») mais que seulement les 2 intelligences mentionnées initialement sont enseignées à l’école.

Je t’en parle car si tu es un parent, ou si tu côtoies les enfants de tes amis, frères, sœurs ou autres, tu peux t’amuser à développer aussi ces 7 autres intelligences chez ces enfants.

Pourquoi c’est important d’identifier l’intelligence principale de ton enfant?

Connaître ses intelligences, c’est permettre à ton enfant de mieux s’épanouir.
Tu aideras ton enfant à mieux se connaître et à découvrir quel est son type d’intelligence et donc sa méthode d’apprentissage préférentielle.

Mieux comprendre, mieux assimiler (une leçon) et ainsi mieux apprendre : Rien de tel pour retrouver motivation et réussite !

En plus de cela, cette théorie permet de combler les 4 besoins de base de la théorie de Maslow : Le plaisir, l’appartenance, la sécurité – l’estime de soi, et la réalisation (mais on verra tout ça dans un autre article).

Voici en détail les 7 intelligences

Le truc important, c’est d’exploiter les habilités de ton enfant pour qu’il puisse s’accomplir pleinement. Et qui sait, l’amener vers une future profession pour laquelle son intelligence sera naturellement mise en valeur.

L’intelligence visuelle / spatiale

Ton enfant se souvient de détails, il sait où se tourner, il sait où aller quand vous vous promenez. Il sait s’orienter facilement. Il a cette capacité à percevoir le monde visible avec précision dans ses trois dimensions. Les graphiques, les cartes, les puzzles, prendre des photos, etc… toutes des choses qu’il apprécie?

Essaie d’entraîner son sens de l’orientation ou sa créativité innée.

Félicite-le quand il te dessine une carte au trésor du cartier où tu habites ou s’il dessine avec précision un ancien monument qu’il a vu récemment.

Tu auras peut-être un futur architecte, paysagiste, peintre, sculpteurs, etc…

L’intelligence corporelle-kinesthésique

Est-ce qu’il coordonne bien les mouvements ? Est-il habile avec les objets ? Il contrôle bien les mouvements de son corps, il est plutôt tactile, aime faire du sport, bouge toujours ?

Quels jeux ou exercices peux-tu faire avec lui pour entraîner son cerveau aux choses manuelles, à la coordination, à la gestion de l’espace ?

Peut-être as-tu un futur chorégraphe de succès devant toi et encore tu ne le sais pas?

L’intelligence musicale-rythmique

Est-ce qu’il chante, joue d’un instrument, écoute de la musique, a le sens du rythme, joue avec une radio, parle souvent de style de musique et regarde souvent des clips musicaux ?

C’est donc la capacité à être sensible à tout ce qui touche aux rythmes et la musique.

Il sera aussi plus apte à capter les accents ou intonation d’une langue étrangère.
Un futur ingénieur du son, fabriquant d’instrument de musique ou musicien ?

L’intelligence interpersonnelle

Est-ce que ton enfant est empathique ou est-ce tu lui as appris à l’être ? Est-ce qu’il montre de la crainte dans certaines situations ou est-ce que tu remarques qu’il peut être mal à l’aise dans d’autres cas ? Sait-il gérer les amitiés, sait-il accueillir les nouveaux arrivés en classe ? Il n’aime pas les conflits et fait souvent le médiateur ?

Ce sont aussi des choses importantes et qui font partie des intelligences. C’est donc la capacité à entrer en relation avec les autres.

On retrouve cette capacité chez les enseignants et les formateurs par exemple, ou les conseillers, les vendeurs et les personnes qui ont à faire avec les relations publiques.

L’intelligence intra-personnelle

Est-ce que ton enfant sait reconnaître ses propres émotions et les gérer au mieux ?

C’est cette capacité à avoir une bonne connaissance de soi-même, de ses forces et de ses faiblesses. Et aussi à se motiver personnellement. Il joue volontiers tout seul ?

Les enfants arrivent au monde avec beaucoup d’émotions à gérer, aidons-les à les connaître, à les accepter et à les partager.

L’intelligence naturaliste

Est-il passionné par les animaux, par la nature en général ? Passe-t-il du temps à regarder simplement des fourmis en file indienne ou des bouts de branches qui sont au sol ?

Ne lui dis pas de s’éloigner car plein de petites bestioles. Joue avec lui, organise des promenades en nature dès que le printemps pointe le bout de son nez. Fais-le participer dans tes activités de jardinage.

Tu auras peut-être un passionné par la nature et les animaux, du corps humain, ou qui aura une bonne conscience des facteurs sociaux, psychologiques et humains.

L’intelligence existentielle

Est-ce qu’il te fait des questions sur la vie, sur la mort… Peut-être que ça te met mal à l’aise et tu coupes court ? Ça c’est l’intelligence existentielle. Tous les enfants ont plus ou moins l’instinct de vouloir comprendre. On peut les aider avec des documentaires ou des histoires simples, à leur portée et selon leur âge.

Tu auras peut-être un futur écrivain, un poète, un philosophe ou un psychologue ?

L’intelligence émotionnelle

C’est une intelligence en plus par rapport à la liste de Howard Gardner. Cette intelligence a été introduite par Daniel Goleman dans son livre « L’intelligence émotionnelle ». Cette qualité devient de plus en plus un prérequis pour beaucoup d’employeurs. C’est en fait la somme des intelligences inter et intra personnelles.

Cette intelligence est pratiquement plus importante que simplement avoir un QI élevé car elle permet d’avoir de bonnes interactions entre les personnes.

As-tu réussi à identifier le type dominant de ton enfant ?

La meilleure façon de le faire ?

C’est l’observation et l’écoute de ton enfant. Que fait-il souvent ? Comment communique-t-il ? De quoi est-il curieux ?

Pourquoi ne pas l’amener dans un musée pour enfant où il pourrait se livrer à diverses activités ? Tu pourras voir ce qui l’intéresse le plus et avec quelle approche il le fait.

Ensuite il ne faut pas tirer de conclusions trop rapidement, surtout avec des enfants en bas âge. Son intelligence est amenée à se modifier.

Multiplie les activités (selon les différentes intelligences) et tu développeras toutes ses intelligences.

Tu pourras alors valoriser ses talents naturels.

Et travailler les différentes matières scolaires (français, mathématique, langues, histoire, géo, etc.) selon son mode préférentiel sera vraiment bénéfique pour lui.

Tu verras un très grand potentiel surgir et sa motivation ne sera que plus grande.

N’hésite pas à « perdre du temps » pour découvrir le potentiel de ton enfant. Ça ne sera que du temps gagner pour plus tard.

Dans une interview Howard Gardner a dit

« Bien identifier le profil d’intelligence dont votre enfant est doté, facilite le travail scolaire. Mais la vie, c’est bien plus que l’école ! Il est important que les parents offrent à leurs enfants l’occasion de faire du théâtre, du dessin, de la musique, et bien sûr de passer des vacances en plein air avec des marches en pleine nature, des visites, au lieu de les laisser scotchés devant leurs écrans. Vous les parents, vous êtes les fournisseurs d’expériences et de découvertes, qui ne sont pas abordées par l’école. »

Alors même si le système scolaire ne stimule pas forcément toutes les intelligences, nous pouvons en tant que parents prendre le relais et aider nos enfants à se développer plus en adéquation avec leur propre personne et leur potentiel.

A toi de jouer !

Et pour aller plus loin par rapport à ton rôle de parent et consolider la relation que tu as avec ton enfant, regarde cette page.

 

Pour des recherches plus approfondies sur les intelligences multiples, je te conseille ces livres : 

« Les intelligences multiples » Howard Gardner
« A l’école des intelligences multiples » Bruno Hourst
« J’aide mon enfant à mieux apprendre » Bruno Hourst
« L’intelligence émotionnelle » Daniel Goleman

A bientôt
GiacomoDesParentsAuTop

Miroir ô miroir dis-moi quel parent je suis

Sais-tu ce qui peut vraiment aider ton enfant à bien grandir ?
 
C’est tout simplement l’exemple que tu lui donnes.
Oui les enfants apprennent tout par l’exemple qu’ils peuvent voir chez les personnes qu’ils côtoient.
(Les bons comme les mauvais exemples)
 
Comme la fois où mon enfant me sort un vilain mot…
(la honte pour moi… LOL)
 
Ou encore lorsqu’il me dit « ici c’est la maison de l’amour »
(là c’est déjà plus mignon)
 
Car je m’efforce de leur donner tout mon amour, de ne pas être critique, d’être bienveillant…
Du mieux que je peux.
 
Alors des fois, bien sûr, je fais/dis des choses dont je ne suis pas très fier.
Mais être parent c’est tout un apprentissage.

La chose importante en tant que parent?

C’est que tu te poses cette question :
« Est-ce que dans cette situation j’aurais pu dire/faire différemment pour que ça se passe mieux ? »
 
Si la réponse est oui, ne t’inquiète pas !
C’est que tu as mis en marche un processus d’amélioration et que tu sens que tu peux mieux faire.
 
Et c’est une bonne chose pour toi et pour tes enfants.
 
Je te mets ci-dessous, un poème écrit par Dorothy Law Nolte (1924-2005), enseignante et conférencière sur l’éducation familiale.
 
Elle a mis évidence (sans outil avancé) l’effet des neurones miroir (que j’aborderai prochainement).
 
C’est-à-dire que l’enfant reproduit souvent ce qu’il voit.
 
Lis-le avec attention.
 
Si un enfant vit dans la critique,
Il apprend à condamner.
Si un enfant vit dans l’hostilité,
Il apprend à se battre.
Si un enfant vit dans le ridicule,
Il apprend à être gêné.
Si un enfant vit dans la honte,
Il apprend à se sentir coupable.
Si un enfant vit dans la tolérance,
Il apprend à être patient
Si un enfant vit dans l’encouragement,
Il apprend à être confiant.
Si un enfant vit dans la motivation,
Il apprend à se faire valoir.
Si un enfant vit dans la loyauté,
Il apprend la justice.
Si un enfant vit dans la sécurité,
Il apprend la foi
Si un enfant vit dans l’approbation,
Il apprend à s’aimer.
Si un enfant vit dans l’acceptation et l’amitié,
Il apprend à trouver l’amour dans le monde.

L’idée principale à faire ressortir de ce poème ?

Tu as une part de responsabilité en tant que parent de ce que deviendra ton enfant.
Nous avons tous une part de responsabilité de ce que deviendront nos enfants.
 
Est-ce que ton enfant reproduit des actes que tu fais toi aussi ?
Ça aussi c’est une autre bonne question ! 🙂
 
Tu sais comme on dit : apprendre par l’exemple, apprendre pour la vie.
 
 
Je te souhaite un weekend !
 
A bientôt
 
Giacomo – DesParentsAuTop

Le parent qui murmurait à l’oreille de son enfant

Aujourd’hui je voulais te faire part du retour de Jennifer que j’ai reçu il y a quelques jours par rapport à la méthode qu’elle a récupéré ici et qui a bien donné de bons résultats avec son enfant :

(et qui m’a fait très plaisir)

« Mon fils laisse traîner ces affaires partout. Quand je lui disais « range tes affaires », on finissait toujours par s’énerver car il voyait juste son pull par terre qu’il ramassait, mais il ne s’occupait pas de son cahier et son verre sur la table, ni de ses chaussettes plus loin… donc je devais retourner vers lui et lui demander, parfois plusieurs fois, « tu as oublié de ranger tes affaires » et lui qui avait rangé l’une d’elle me répondait « mais je l’ai déjà fait » ! Grace aux fiches, j’ai compris une chose toute bête, les enfants ne peuvent pas savoir ce qu’on a dans notre tête exactement… Du coup, maintenant, je lui demande de ranger son pull + son cahier + son verre + ses chaussettes et quelle bonheur, tout disparaît en une seule fois et on a plus besoin de s’énerver 🙂 » Continuer la lecture de Le parent qui murmurait à l’oreille de son enfant

Les routines pour enfants : A partir de quel âge?

Routines pour mon bébé?

A partir de quel age il faut faire une routine à son enfant ou bébé

Aujourd’hui, je vais répondre à une question très intéressante que m’a posée Pauline 🙂

« A partir de quel âge pouvons-nous vraiment instaurer une routine ? »

La réponse est toute simple :

Les routines peuvent être instaurées dès que bébé a quelques semaines.

Bien que tu puisses avoir l’impression que tout est chaos, si tu prends quelques jours pour observer ton enfant, tu arriveras à voir qu’il y a déjà une forme de routine.

Continuer la lecture de Les routines pour enfants : A partir de quel âge?

Les 6 clefs du bonheur parental selon les danois

Des enfants heureux… voici l’objectif de chaque parent que nous sommes! Peut-être qu’en cherchant dans les traditions des pays nordiques, nous pouvons trouver comment rendre ceci réalisable (ou en tout cas nous donner un bon coup de main).

Heureux comme les enfants danois La méthode PARENTS

Depuis plusieurs décennies, le Danemark est reconnu pour avoir la population la plus heureuse au monde. Cette classification amusante (World Happiness Report) est faite chaque année par les Nations Unies selon des critères bien définis.

C’est en se basant sur ces statistiques que la psychologue danoise Iben Sandahl et la journaliste américaine (mariée avec un danois) Jessica Alexander ont décidé de faire des recherches sur l’origine de cette “joie de vivre” dans ce pays.

Elles ont identifié qu’à la base de ce contentement, il y a la façon dont les parents éduquent leurs enfants… et qui deviennent ainsi des enfants heureux.

Continuer la lecture de Les 6 clefs du bonheur parental selon les danois

Activités créatrices pour enfants: un guide sur-mesure

Développer la créativité de votre enfant en faisant des activités créatives et des bricolages

Samedi matin, je me lève tout tranquillement… j’ouvre les stores de ma chambre à coucher, je regarde dehors et me dis « Bein aujourd’hui c’est une bonne journée pour rester à la maison ». Tempête glaciale, ciel gris foncé, vent très fort… brrr… à en démotiver plus d’un !

Quand on n’a pas d’enfant, ça fait du bien de rester au chaud à la maison après une longue semaine de travail à courir dans tous les sens.

Mais quand on a des enfants et qu’il fait un temps pourri, on a cette question fatidique qui revient toujours :

« Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire comme activités à la maison avec mes enfants ? »

Continuer la lecture de Activités créatrices pour enfants: un guide sur-mesure

Les avantages de stopper les caprices… tout de suite!

Les avantages de stopper rapidement un caprice

Les caprices… font parties de la vie d’un enfant. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que certaines situations peuvent être anticipées afin d’éviter tout caprices. Et si le caprice est là, il est important de le stopper rapidement. Et comme le dit Papapositive dans un de ses articles : Les caprices n’existent pas, mais les besoins oui.

Voici une petite anecdote personnelle sur le sujet.

Il y a quelques semaines, un dimanche matin, ma grande (8 ans) devait se doucher.

Continuer la lecture de Les avantages de stopper les caprices… tout de suite!

Sucre et enfants : Les effets néfastes du trop de sucre

Sucre et enfants, les risques si ils en mangent trop

Les enfants et le sucre … c’est une grande histoire d’amour !

C’est plus fort qu’eux… à la maison, dans les magasins, chez les grands-parents… Dès qu’ils peuvent, ils désirent plus que tout recevoir un bonbons au goût douteux (pour nous adultes) mais que eux adorent.

Mais quels sont les risques pour la santé? De quoi faut-il tenir compte?

Continuer la lecture de Sucre et enfants : Les effets néfastes du trop de sucre

Enseignez le sommeil à votre enfant dès le départ – partie 3

Dans ce dernier article sur le sommeil, je vais vous parler de la mise en place de la routine ainsi que de ce qu’il faut faire selon l’âge des enfants: de 0 à 3 mois, de 3 à 6 mois, de 6 à 12 mois et après la première année. J’aborde aussi le sujet de la reprogrammation du sommeil de l’enfant en cas de mauvaise habitude.

Enseignez le sommeil à votre enfant par tranche d'âge

 

Continuer la lecture de Enseignez le sommeil à votre enfant dès le départ – partie 3

Comment aider son enfant à surmonter le stress de l’école

Voici une simple méthode pour apaiser votre enfant lors de son entrée à l’école

– Votre petit enfant pleure tous les matins quand vous l’amenez à l’école ou à la garderie?

– Votre petit enfant a dû mal à se faire à sa nouvelle vie d’écolier?

C’est vrai qu’il n’y a rien de plus déchirant pour un parent que de voir son enfant pleurer lorsqu’on doit se séparer de lui. On est souvent désemparé, on aimerait faire quelque chose, et ils sont encore tellement petits (même si pour nous, ce sont toujours nos petits…). Mais à part le rassurer que tout ira bien et lui faire un gros câlins (et c’est déjà très très bien 🙂 ), nous pouvons être à court d’idée.

Et c’est là qu’internet nous vient en aide. 😉

Continuer la lecture de Comment aider son enfant à surmonter le stress de l’école