L’éducation de ses enfants pour un papa divorcé

Être parent et avoir des enfants dans le monde actuel n’est pas une mince affaire. Le monde qui nous entoure est en perpétuel mouvement, il faut aller vite, toujours et encore. Le travail nous prend tous notre temps et toute notre énergie. Nous avons peu de temps à disposition pour notre bien-être personnel, pour se faire plaisir, pour prendre soin de notre corps et de notre esprit. Et il y a les soucis de la vie, la santé, la famille, la vie de couple. Oui, être parent est un réel défi au quotidien y compris l’éducation de nos enfants. Ça peut être compliqué voir contraignant quand on est en couple mais être seul c’est encore plus difficile.

Comment éduquer ses enfants pour un papa divorcé

Ma situation

A 33 ans (2013), après m’être séparé de mon (ex) épouse, je me suis retrouvé seul à devoir m’occuper de mes enfants lorsque je les avais chez moi les weekends et les vacances. Ils étaient âgés alors de 4 et 1 ans. Il a fallu tout organiser, un appartement bien sûr, une chambre pour les enfants, les lits, les jouets, les habits, etc… Ensuite il fallait faire à manger à ces petits affamés… Alors ça peut paraître tout simple, mais pour une personne comme moi qui n’avait jamais vécu seul auparavant, ça été une vrai aventure. Quoi faire et comment ? Faut que ça soit varié, sain, goutû, avec des légumes… voilà, un monde complétement à découvrir.  😯 

Et comment m’occuper des enfants ? Que faire avec eux ? Comment les amuser ? J’avais plein de questions qui se créaient dans ma petite tête semaines après semaines, weekends après weekends, sans que je puisse forcément fournir de réponse.

Il y avait aussi les inquiétudes d’ordre financière. Le nouvel appartement à payer, les pensions pour mon ex et pour les enfants, les dépenses des weekends avec les enfants… plein de calculs pour m’apercevoir que les fins de mois s’annonçaient très difficiles.

Mais là n’étaient que les problèmes apparents et les gros problèmes devaient encore arriver.

Les émotions

En me retrouvant dans une telle situation, j’ai rapidement été confronté tout d’un coup à une multitude d’émotions et de sentiments qui n’avaient jamais été réveillés auparavant. La tristesse de ne pas être avec mes enfants pendant la semaine, la honte, la culpabilité, les remords pour la situation que je leur avais créée, les inquiétudes liées aux finances, à « comment ça va se passer ensuite », au sentiment d’échec de mon mariage. Tous des sentiments difficiles à gérer car en même temps la vie continue, et le travail, et les amis, et la famille, etc. Et tous ces sentiments affectaient mon physique. Je dormais très mal, je me réveillais toutes les nuits vers 3-4 heures du matin sans réussir vraiment à me rendormir, une grosse fatigue s’était installée, une motivation en chute libre, etc. J’ai été au plus bas de ma forme, avec 10 kilos de moins au passage.

Mes enfants

Dans l’histoire il n’y avait pas que moi mais il y avait bien sûr mes enfants que j’aime énormément et que j’ai toujours souhaités. Tout comme moi, eux aussi avaient des émotions propres à la situation du moment, des émotions que je devais apprivoiser lorsque je les avais chez moi. Le petit n’en pâtissait apparemment pas (encore). Il n’avait que 1 an au début des faites. Il était bien chez moi et ne souffrait pas de ne pas être avec sa maman lorsqu’il était avec moi. C’est vrai qu’à cet âge et jusqu’à l’âge de 3-4 ans, les enfants n’ont pas trop la notion du temps. J’avais l’impression que ça se passait plutôt bien avec lui.

Ma fille quant à elle, avait déjà 4 ans quand je suis parti de la maison et avait déjà vécu les derniers mois où la situation à la maison était très pesante. Ma fille m’a toujours adoré, depuis toute petite. Et mon départ a été pour elle incompréhensif et très triste. A cet âge on se pose des questions, des questions de petits enfants certes mais des questions quand même. Pourquoi t’es parti ? Pourquoi tu n’habites pas avec moi ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi… J’avais beau donné des réponses, elles ne lui convenaient pas et c’est normal. A cet âge, on pleure fort, on s’accroche à son papa, on le sert fort dans ces bras quand c’est le moment de retourner chez sa mère. A cet âge, on ne comprend pas tout et les émotions qui se créent suite à cette frustration ne peuvent pas être comprises et encore moins exprimées de façon naturelle.

Difficultés dans l’éducation

Au début, quand j’avais mes enfants le weekend chez moi, toute mon attention tournait uniquement autour d’eux. Qu’est-ce que je peux faire pour leur faire plaisir ? On pourrait aller au parc, à la piscine, à la patinoire, chez les grands-parents, faire une balade, aller au macdo, etc… ou peut-être je pourrais leur acheter un jouet chacun, ou leur acheter un joli dessin animé, ah oui ils adorent ça ! Tous les weekends se ressemblaient et je n’avais qu’une seule mission : comment faire plaisir à mes enfants. J’avais l’impression que pour me faire pardonner je devais faire tout mon possible pour leur faire plaisir coute que coute, je pensais ainsi acheter leur amour, je voulais qu’ils soient contents de moi, qu’ils prennent plaisir à me voir et à venir chez moi.

Les enfants étaient bien sur ravis de me voir et venir chez moi, mais tout n’allait pas très bien. J’arrivais en fin de weekend ou en fin de vacances complètement vidé et fatigué, j’étais presque honteusement content des les redonner à leur mère. J’étais très content de les avoir eu chez moi mais en même temps dépité. J’étais devenu un papa gâteau qui exécute les moindres désires de ses enfants, j’avais à la maison des enfants rois qui ne faisaient qu’à leur tête, désobéissants voir même malpolis en vers moi et mon rôle de papa. J’avais perdu le contrôle des mes enfants dans l’éducation.

Prendre du recul

Avez-vous déjà vu ces familles où les enfants font n’importe quoi et vous vous dites : mais ils laissent faire ça à leurs enfants ? Si c’était moi je ferais comme si je ferais comme ça ?

J’étais devenu un de ces parents où les enfants font n’importe quoi. Mais on est tellement la tête dans le guidon, que ça nous paraît normal et on ne fait même plus attention.

Après quelques mois de weekend « difficiles » j’ai décidé que c’était le moment de présenter mon amie à mes enfants. Bien que ça faisait déjà plusieurs mois que nous nous fréquentions, nous avions décidé de ne pas nous montrer ensemble aux enfants mais de le faire plus tard et de façon graduelle et douce. Bien entendu je leur avais déjà parlé d’elle, en essayant de sonder le terrain. Je pense m’y être pris de la bonne façon même si cela a pu prendre plus de temps. Mais voilà, je ne voulais pas les brusquer.

J’ai donc organisé une sortie au zoo avec les enfants et où je leur avais dit qu’une amie de papa serait là. A ma grande surprise, les enfants ont très vite été à leur aise et c’est plutôt mon amie et moi-même à être gêné. Comme quoi, on se fait des idées préconçues des fois quand en fin de compte il n’y a rien à faire. La sortie se déroule sans trop de soucis jusqu’au moment où je demande à ma fille de mettre sa veste car il commençait à faire froid… résultat : crise de 30min pour lui faire mettre la veste, hurlements, pleures, course derrière ma fille pour la rattraper, négociations « je la mets mais je ne la ferme pas », crise de nerf pour ma part, etc. Mon amie était sans voix, surement qu’elle se disait « mais où suis-je tombée », « c’est quoi ces gamins » !

La solution

S’en est suivie une belle conversation entre mon amie et moi où elle m’a vraiment fait ouvrir les yeux sur la situation. Je n’avais aucune autorité, mes enfants ne me respectaient pas. Le choc a été très fort. Quand on s’en rend compte on se dit « ce n’est pas possible d’en arriver, et maintenant qu’est-ce que je dois faire » ? Et c’est depuis ce moment là que je me suis intéressé à comment éduquer mes enfants. Je ne m’étais jamais penché sur le sujet croyant que l’éducation s’apprend sur le tas, c’est en forgeant qu’on devient forgeron dit le proverbe mais avec les enfants se n’est pas si trivial.

J’ai ainsi découvert un monde tout nouveau pour moi sur le thème de l’éducation. Des livres, des émissions TV, des sites internet, des supers blogs de parents, etc… Je n’étais pas seul. D’autres personnes étaient passées par là et me livraient leur connaissance et savoir faire. Et c’est incroyable de voir comment certaines choses toutes simples si bien appliquées pouvaient résoudre des problèmes avec ses enfants. Mon amie a joué un rôle important pour me soutenir dans la reprise de contrôle de mon rôle de papa. Je la remercie énormément pour son aide, sa patience, son soutien.

Et le blog ?

Ah oui le blog… alors pourquoi créer mon propre blog ? L’envie de partager avec vous tous nos connaissances acquises avec le temps (trois ans sont passés après l’histoire de la veste au zoo…), nos trucs et astuces dans l’éducation de mes enfants du côté papa et belle-maman, nos idées, nos sentiments, nos recommandations. Le toute pour vous dire que oui il est possible de passer de bons moments en famille, avec des enfants ou que en couple, qu’il est possible d’obtenir de bon résultats, qu’il est possible d’être heureux en famille.

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Quel(s) problème(s) ou difficulté(s) rencontrez-vous actuellement ? Parlons-en ensemble !

A bientôt !

Giacomo – Des Parents Au Top – 

4 thoughts on “L’éducation de ses enfants pour un papa divorcé”

  1. Très émouvant mon ami, tu t en es bien sorti, crois-moi. Il y a encore un long chemin à faire, mais ce job la ne s apprend pas sur les bancs d école mais comme je dirais tj aux miens, une fois on réussit, une fois on apprend.
    Prends soin de cette belle petite famille mon ami👍🏻😉. Cari saluti

    1. Merci mon cher Ettore pour ton message. Oui ils y a tjs à apprendre encore et encore. Et je désire vraiment partager ce que j’apprend au travers de ce blog. C’est une nouvelle aventure très enrichissante! Au plaisir de te revoir.
      Giacomo

  2. Excellent temoignage !
    Et ce qui est excellent c’est ta prise de conscience ! Certains vivent sans se poser aucunes questions toute leur vie…
    Bravo pour ton cheminement… Et il s’arrête jamais ! La famille est une belle équipe et belle aventure !
    Bonne suite a bientôt !

    1. Salut Yaël, Merci bcp pour ton commentaire et tes encouragements! Comme tu dis : ça ne s’arrête jamais et on a toujours quelque chose à apprendre. Bonne continuation à toi aussi! Et bravo pour ton projet de voyage! A bientôt!

Laissez-nous un commentaire!