fbpx
Imagination des enfants et jeux : l'importance de développer leur imaginaire

Elle a une belle plume, elle a un super blog, elle déborde d’imagination… c’est Marine du blog Petits Jeux Culturels qui me fait le plaisir d’écrire un article sur mon blog ! C’est mon premier article invité 😍 ! Bonne lecture!

Qui n’a jamais vu son enfant jouer aux pompiers, parler à ses jouets ou utiliser les rouleaux de papier toilette pour faire un télescope ?
L’imagination des enfants est débordante, surtout entre 2 ans et 6 ans. Dans cet article, je reviens sur ce qu’est l’imagination chez un enfant, à quoi elle sert et comment la favoriser.
Allez c’est parti…

C’est quoi l’imagination des enfants?

Les spécialistes appellent cela le « jeu symbolique ». C’est quand l’enfant se sert de ce qu’il voit, entend, expérimente, pour construire sa réalité, pour associer et combiner. C’est sa façon à lui d’intégrer le monde qui l’entoure. Mais attention, ce n’est pas pour cela qu’il faut absolument ne lui montrer que des choses réelles de peur qu’il n’assimile des choses erronées.

Il ne faut tout simplement pas confondre imaginaire et crédulité. La crédulité d’un enfant c’est parce qu’il est jeune et qu’il expérimente le monde. C’est normal. Il ne connait pas encore très bien toutes les possibilités de son environnement et tout ce qui existe. C’est facile de lui faire croire beaucoup de choses. Pour autant, ce n’est pas l’imagination qui fait la crédulité des enfants. L’enfant sait très bien faire la différence entre réel et irréel. Mais si! Vous ne l’avez jamais entendu dire « c’est pas pour de vrai » ?

En fait il expérimente tous les jours à travers l’imagination et il apprend. Et il a absolument besoin de l’imagination pour se développer. Il ne faut surtout pas lui enlever.
Ok mais alors…

A quoi sert l’imagination des enfants ?

Oulala!! ça sert à plein de choses l’imagination ! Et il en faut… Alors on pense d’abord que c’est pour développer la créativité… et c’est vrai mais pas que ! Il se passe beaucoup de choses dans notre cerveau dont nous n’avons pas spécialement conscience et qui méritent d’être un peu éclairées ici.

L’imagination au fond c’est d’abord pour…

Se confronter à des situations réelles

Etrange non ? Imaginaire… réel… c’est pas du tout pareil si ?

Et bien en fait tout ça, c’est corrélé. Le jeu permet à l’enfant d’imaginer une situation et de faire comme s’il la vivait. Il se confronte à des réalités imaginaires pour comprendre des réalités qui existeraient «pour de vrai». Il peut ainsi inventer et mesurer ses réactions. Bref, il s’approprie son environnement et toutes les réalités qui l’entourent par lui-même.
Du coup ce lui permet de…

Se connaître

Et oui tout simplement. Créer permet aussi d’explorer des mondes, des pratiques, des moyens d’expression et de savoir ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas. C’est avec les histoires, les livres, les jeux, les sons, les ambiances, … que l’enfant choisit ce qu’il préfère et ce qui l’attire.
Mais pas seulement ! L’imagination ça sert aussi pour…

Gérer une situation difficile

Un devoir qui s’est mal passé à l’école, un copain qui l’a embêté, ou des choses plus douloureuses comme une séparation familiale sont réinterprétées par l’imaginaire de l’enfant. Ainsi, il rejoue des scènes où il peut trouver des moyens de réconfort.

Jeu de figurines pour expérimenter une situation vécue grâce à leur imagination

Il se construit et apprend à être fort face aux obstacles de la vie. Si quelqu’un l’a embêté à l’école, bim c’est le doudou qui se fait gronder de retour à la maison. Il s’exprime et gère les émotions ressenties après un épisode négatif et se réconforte seul. L’imagination répond aux angoisses et confortent l’enfant avant qu’il ne devienne grand et qu’il trouve d’autres moyens pour surmonter ces mêmes angoisses.

Les parents ont aussi lu cet article :  Activités créatrices pour enfants: un guide sur-mesure

Développer la confiance en soi

Lorsqu’un enfant imagine des monstres sous son lit, dans le noir de sa chambre, tout ça nait de son imagination. Mais il faut savoir que dans ces peurs, l’enfant cherche à être rassuré et développe sa confiance en lui, sa capacité à affronter les peurs. D’une certaine manière les monstres sous le lit le préparent à la vie.

Développer les habiletés sociales

Lorsqu’il joue au docteur, à parler avec ses peluches, à jouer les émotions dans une discussion imaginaire… lorsqu’il fait jouer ses jouets, il reproduit aussi des situations vécues et assimile les rôles sociaux, les codes de comportement, etc.

Et pour nous les adultes ?

Pour nous les adultes, laisser libre cours à l’imagination des enfants c’est génial. Déjà parce que ça nous fait sortir de notre quotidien parfois un peu trop sérieux. Ça brise notre routine encrassée et ça nous laisse quelques paillettes dans les yeux.

Et puis on peut enfin souffler deux secondes. Ils sont bien occupés de leur côté c’est bon ! Il faut bien s’avouer que parfois on en a besoin ! Et surtout…

Qu’est-ce qu’on rit ! Et bien quoi, le doudou trempé de l’eau des toilettes parce qu’il avait besoin de boire à la mare ça ne vous fait pas rire vous ?
Ok et concrètement…

Comment on fait pour que les enfants aient de l’imagination ?

Rien ! (oui c’est aussi simple que ça)
Si si, je vous assure il n’y a rien à faire, ça se fait tout seul. Mais je vous donne quand même quelques conseils allez…

Ne leur donnez pas de règles dans leurs jeux

Il faut les laisser faire, laisser libre cours à leur imagination. L’enfant a besoin d’expérimenter. Et même si parfois c’est franchement étonnant ce qu’il peut inventer et que ça dépasse votre entendement, je vous jure que ce n’est pas fait pour vous énerver.

Ne lui dites surtout pas des choses comme « c’est impossible ce que tu fais là » ou « ce n’est pas comme ça dans la vie réelle, crois-moi. »

Préférez la variété d’objets qu’un seul trop sophistiqué

Parce que le problème des jeux tout faits, c’est que bien souvent ils induisent une action = une réponse possible. Or, l’imaginaire d’un enfant n’a pas de limite sinon sa propre capacité à explorer ces limites. Souvent les jeux ont une vocation instructive. Mais l’imaginaire n’est pas là pour instruire, il est là pour le développement de votre enfant.

Alors oui parfois il va s’amuser avec un vieux chiffon pour faire je ne sais pas, une robe à une poupée, un mur de cabane, des nœuds dans tous les sens, mais il a pu faire cela avec UN chiffon, il faut comprendre les possibilités avec toute une variété d’objets qui pour vous n’ont qu’une ou deux fonctions, mais qui pour lui deviennent une multitude de choses ! Et jamais ce que vous aviez prévu. Non, il ne va pas subitement se mettre à laver les carreaux avec le chiffon…

Les parents ont aussi lu cet article :  Les routines pour enfants : A partir de quel âge?

On dit souvent que les matériaux les moins finis valent mieux que les jouets sophistiqués qui limitent possibilités et même les mouvements lorsqu’ils sont fragiles par exemple.

Laissez-le s’ennuyer !

Le problème de notre société c’est qu’avec les interfaces (ce qu’on appelle familièrement « les écrans »), on a trouvé un moyen certes très agréable d’occuper nos enfants pour qu’ils nous laissent tranquilles juste assez de temps pour faire la vaisselle, mais qu’en réalité on bride leur développement.

Jeu imaginaire avec des 
chaussures

Pourquoi ?

Parce qu’avec un écran, un enfant obtient d’un simple clic une grande réaction (on tape sur l’écran, on fait une bouillie des légumes présents). Mais dans la vie ce n’est pas comme ça. Il faut avant de faire la petite purée, cueillir les légumes sinon les acheter, les découper, les mixer, ça prend du temps.

Avec les écrans, nous habituons nos enfants à obtenir rapidement ce qu’ils veulent. Vous comprenez mieux la frustration qu’ils ont lorsque par la suite on leur dit « je sais que tu as faim, mais tu dois attendre que j’aie fini de faire à manger », imaginez maintenant l’échelle de cette frustration lorsque plus tard on leur dit « dans la vraie vie, il faut travailler dur pour obtenir ce qu’on veut » … !

Or, l’enfant a besoin de son imagination pour se développer, car son imagination l’aide à trouver des solutions et à comprendre les chemins qu’il peut emprunter pour obtenir ce qu’il veut. Il est donc important, non pas de détruire les écrans car ils ont d’autres utilités, mais de lui fournir des moments où tout ne lui arrive pas sous la main d’une simple demande.

Ne pas répondre immédiatement lui donne le temps d’expérimenter, de développer des représentations et donc son imaginaire. C’est avec l’absence des adultes que l’enfant s’approprie un espace bien à lui et s’émancipe donc progressivement.

Participez

Si vous le pouvez et si vous aussi vous avez envie de vous amuser un peu, vous pouvez aussi parfois interagir avec son imaginaire. Lisez des histoires, amusez-vous à en inventer, rentrez dans ses jeux. Parfois c’est difficile mais qu’est-ce que c’est amusant en général ! Surtout ne vous forcez pas.

Et lui, ne le forcez surtout pas!
S’il préfère réellement mettre le couvert plutôt que de jouer à la dinette, alors pourquoi pas. Le développement d’un enfant est complexe, et dépend de lui. Nous sommes témoins mais si nous voulons que nos enfants soient épanouis nous devons leur faire confiance dans la manière qu’ils empruntent pour se développer et intégrer le monde qui les entoure.

Nous devons les guider et les protéger mais au final ils finiront toujours par faire leurs propres choix quoi qu’on veuille ou souhaite pour eux.

Si vous voulez en apprendre plus sur les besoins des enfants en général, je vous invite à poursuivre votre lecture sur un autre article tout aussi important à propos des besoins des enfants dans les activités.

Et n’oubliez surtout pas… s’il vous dit de ne pas rentrer dans sa chambre, c’est parce que la moquette est infestée de requins voyons ! 😂

Un Grand Merci à Marine pour son excellent article!

Et toi? Comment tes enfants jouent et développent leur imagination? Dis-le moi en commentaire !

A bientôt
Giacomo – DesParentsAuTop

Imagination des enfants, pourquoi c'est important
  • 57
    Partages