Assertivité ou l’art de communiquer avec respect (et les 3 moyens d’apprendre à ton enfant à le faire)

Assertivité enfant parent comment communiquer avec respect

Dernièrement je suis tombé sur le mot « assertivité, ou assertif » et j’ai dû faire quelques recherches pour vraiment bien comprendre sa signification.

Le truc c’est que quand je me mets une idée en tête… je ne lâche pas le morceau, et comme j’ai trouvé cela passionnant, j’ai creusé un peu plus. Et me voilà à pondre un article en relation avec les enfants (on y arrive dans quelques paragraphes, t’inquiète pas 😱).

Wikipedia propose cette définition « C’est la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres… L’assertivité est considérée comme l’art de faire passer un message difficile sans passivité mais aussi sans agressivité ».

En gros, l’assertivité c’est la capacité d’une personne à dire ce qu’elle pense, de façon respectueuse. Elle est donc capable d’exprimer ce qu’elle ne veut pas ou qu’elle n’aime pas, mais aussi ce qu’elle veut ou aime, da façon claire et respectueuse.

Assertivité enfant parent : L'enfant a le courage de dire non à ses compagnons qui font des bêtises
Assertivité de l’enfant : Il a le courage de dire “non” à ses compagnons qui font des bêtises (sans avoir peur de passer pour un lâche)

C’est une façon de communiquer où on est sur de soi, de nos opinons et de nos sentiments, et on exprime tout cela en respectant les autres.

J’imagine que tu vois où je veux en venir par rapport à ton rôle de parent, non?

Ok, alors on développe le sujet. 😉

Une bonne partie de ton travail de parent est celui d’enseigner l’assertivité à ton enfant. Pourquoi ? Car ainsi tu vas aider ton enfant à être bien avec lui-même et à atteindre ses propres objectifs. Rien que ça!

Ce que disent les experts sur l’assertivité

Les experts sont tous d’accord sur le fait que maitriser cet art donne beaucoup d’avantages. On le remarque bien dans les personnes qui ont une forte assurance. Et derrière tout ça, il y a toute une notion physique dont je ne vais pas m’étaler. Mais grosso modo, les personnes assertives ont un niveau très bas d’anxiété général, leur cerveau secrète moins de cortisol (qui est l’hormone du stress).

Ainsi, si tu te retrouves devant une personne assertive, elle va réussir à te relaxer si tu es une personne anxieuse. Ce sont souvent des leaders nés.

Ce que disent encore les experts à ce sujet ?

Ils prônent le fait d’introduire l’assertivité le plus rapidement possible dans l’éducation de l’enfant car cela l’aide à augmenter sa confiance en soi.

On va donc voir trois points clés qui te permettront d’aider ton enfant à développer ce style de communication.

1. Sois assertif

Un adage dit « Ne t’inquiète pas si tes enfants ne t’écoutent pas… ils t’observent toute la journée ».

Le premier point de départ n’est autre que l’exemple que tu donnes à ton enfant et qu’il peut (et va) imiter. Grâce aux fameux neurones miroirs, le cerveau de ton enfant s’entraine et apprend le répertoire de comportements qu’il observe chez toi. Aussi simple que ça.

Dans le cas de l’assertivité, le fait d’observer un tel comportement chez le parent semble donc déterminant.

Par exemple :  Si ton enfant te voit, ton conjoint(e) et toi, affronter un petit conflit personnel de façon claire et respectueux, il va développer un style de communication similaire.

Si un parent est peu assertif en dehors du cercle familial ? Il aura alors la tendance à être agressif (ou à l’inverse passif). Par conséquent, son enfant aura la tendance à imiter le comportement de son parent.

Alors tu pourrais te dire que c’est mission impossible ! 
Je te rassure : tu n’as pas besoin d’être un super parent pour enseigner l’assertivité à ton enfant.

L’assertivité s’apprend jour après jour au travers de simples gestes du quotidien et les conversations que tu auras en famille.

Assertivité enfant parent : L'enfant dit la vérité à sa maman et ne lui cache rien
Assertivité enfant-parent : L’enfant dit la vérité à sa maman et ne lui cache rien

Comment démontrer ton assertivité au quotidien ?

Rappelle-toi, être asservi c’est dire les choses comme elles le sont.

🔹Si une maman te demande d’aller au parc mais que tu n’en n’as pas envie : au lieu d’y aller en grognant, tu lui dis simplement (et sans honte) «Merci beaucoup pour l’invitation mais aujourd’hui je n’en ai vraiment pas envie».

🔹Si un enfant part avec le jouet de ton petit loup : au lieu de le laisser partir, pourquoi ne pas lui dire en toute bienveillance (et fermeté) « Salut toi, je crois que tu as pris un jouet qui nous appartient » ?

🔹Si une personne te dépasse à la caisse du supermarché : Tu peux soit lui crier dessus (pas bien… LOL) ou lui dire simplement « Excusez-moi, vous n’avez peut-être pas vu que nous étions là avant vous ».

Les parents ont aussi lu cet article :  Les avantages de stopper les caprices... tout de suite!

Voilà, bon là ce sont des exemples hors cadre familial.

Or ce qui est important c’est vraiment de montrer notre côté assertif  à la maison. Et c’est là que c’est peut-être le plus compliqué.

On a tous croiser ce parent (voir peut-être nous-même) qui s’invente toutes sortes d’excuses, mensonges, astuces avec triples salto arrières… pour ne pas affronter la colère de son enfant.

💥« Mon amour, le magasin a fini toutes les sucettes et tous les bonbons!» Rhooo c’est vraiment bête ça…

💥« Mon amour, le monsieur il a dit qu’on ne peut pas courir dans le magasin ». Heureusement qu’il y a toujours ce monsieur un peu partout…

💥« Viens, on va jouer dans autre parc parce que celui dans lequel tu veux aller il est fermé aujourd’hui ». Bein oui c’est vraiment pas de chance…

Ca fait rigoler hein ? 😂 (oui oui je te vois sourire mon cher parent…)

Je conçois que ça dépanne, que c’est plus facile, etc… Mais en faisant ainsi, tu ne montres pas que tu es en phase avec tes propos.

Ce que ton enfant apprendra?

De plus, ton enfant va apprendre que c’est normal de dire de temps en temps quelques mensonges, et pire, qu’il faille cacher certaines choses, ne pas faire confiance à son propre discernement et éviter de parler avec franchise.

Après je peux comprendre que c’est plus difficile de dire à son enfant « Je ne veux plus que tu manges de bonbons » que de trouver une manigance pour lui faire croire une histoire bidon.

Certainement que les premières fois, il va se fâcher et faire un caprice (normal, il n’est pas habitué à recevoir des limites). Même si tu utilises d’autres moyens que simplement dire non.

Assertivité enfant parent : L'enfant n'a pas peur de poser une question
Assertivité enfant-prof : L’enfant n’a pas peur de poser une question

Résultats

En agissant ainsi, tu obtiendras deux grandes victoires !

La première c’est que ton enfant apprendra de toi à être assertif. La deuxième (et c’est la plus importante) c’est que tu auras gagner le respect de ton enfant. Ce sentiment est très important car c’est celui qui fait que ton enfant se laisser guider par toi, qu’il aura de l’estime pour toi et finalement qu’il aura une totale confiance en toi. Pas mal, hein ?

Exerce-toi :
🔸Au lieu dire « On ne peut pas » essaie avec « je ne veux pas que tu le fasses ».
🔸« Les bonbons sont finis » devient « Je ne veux pas que tu manges de bonbons maintenant ».
🔸« Tu dois tout manger » devient « Je souhaite que tu finisses tout ».
🔸« Internet de fonctionne pas » devient « Je ne veux pas que tu ailles sur internet ».
🔸« Papa ne peut pas jouer » devient « Maintenant je n’ai vraiment pas envie ».
🔸« Le monsieur a dit que tu ne peux pas courir » devient « Je ne veux pas que tu coures ici ».

2. Respecte et fais valoir les droits de ton enfant (c’est aussi ça être assertif)

Les formations ou programmes spécifiques pour développer l’assertivité mettent toujours l’accent sur le fait qu’il est important que les personnes soient conscientes de leurs droits.

Si une personne est peu assertive, elle va réagir avec agressivité par peur de voir ses droits bafoués. Ou certains vont se sentir résignés n’étant pas sûr de ce qu’il peut ou ne peut demander.

Quoiqu’il en soit, savoir et connaître ses droits permet de se sentir plus sur de soi.

Voici une liste que tu peux faire valoir sur tes enfants ainsi que les lui transmettre.

  • Le droit d’être traité avec respect et dignité,
  • Le droit d’avoir et de pouvoir exprimer ses sentiments,
  • Le droit de juger ses propres besoins, d’établir ses propres priorités et prendre ses propres décisions (laisse un peu de liberté à ton fils, dans la limite du possible et du raisonnable),
  • Le droit de dire « non » sans culpabiliser,
  • Le droit de demander ce qu’il veut (dans la limite où il sait qu’il peut recevoir une réponse négative),
  • Le droit de changer (d’opinion, de goûts, de passion),
  • Le droit de décider quoi faire avec ses affaires personnelles et son corps (à condition de ne pas violer le droit des autres),
  • Le droit de faire des erreurs,
  • Le droit d’avoir des succès,
  • Le droit de se reposer et de s’isoler,
  • Le droit de… ne pas être assertif (Oui, il arrive parfois qu’il est préférable de ne pas faire valoir ses droit pour X raisons. C’est aussi une force de le faire consciemment).
Les parents ont aussi lu cet article :  5 façons pour être un parent plus calme

Si tu souhaites que je développe plus ou explique un de ces points, sens-toi libre de me le demander en commentaire!

Assertivité enfant parent : L'enfant dit se qu'il pense à son compagnon
Assertivité entre enfants : L’enfant dit se qu’il pense à son compagnon (sans honte et sans peur)

3. Donne voix au silence

Le troisième aspect pour aider ton enfant à être assertif c’est de lui donner de la voix (le laisser s’exprimer) quand il en ressent le besoin (mais qu’il ne peut pas le faire).

Peut-être que tu vas te revoir dans cet exemple :

Tu viens d’avoir un deuxième enfant et après l’euphorie initiale, ça commence à être pas mal compliqué. Et c’est tout à fait normal. Les nuits sont morcelées et courtes, le nouveau-né a besoin de beaucoup d’attention même s’il est encore tout petit. En plus, il faut s’occuper du premier qui réclame encore plus sa part d’attention. Les jours et les semaines passent, tu est de plus en plus fatigué(e) et voilà qu’avec les nerfs à fleur de peau… tu t’engueules avec ton/ta conjoint(e), et ceci devant ton enfant.

Là tu remarques que ton enfant est tout silencieux, le regard au sol. Et tu te dis que ce n’est pas juste pour lui car il souffre aussi de cette situation!

Tu pourrais simplement lui dire « T’inquiète pas ! Papa et maman ne vont plus jamais se disputer ». Mais tu sais très bien que c’est impossible car tous les parents se disputent un jour ou l’autre.

Mais tu as une autre possibilité… celle de faire exprimer le silence de ton enfant.

« Comment tu te sens mon amour »
« Mal »
« C’est parce qu’on s’est disputer avec papa/maman? »
« Oui, et j’ai peur »
« Et tu n’osais même pas dire un mot, c’est ça ? »
« Oui »
« D’accord, je comprends. Et qu’est-ce qu’il t’aurait fait plaisir de dire à ce moment-là ? »
« Que vous devez pas vous disputer! »

etc…

Tu vois le principe ?
Tu veux vraiment faire en sorte que ton enfant s’exprime et apprenne à le faire, à dire ce qu’il pense au fond de lui, même s’il en a un peu peur. Au début, tu devras l’aider à le faire, comme dans l’exemple ci-dessus. Mais avec le temps (et avec sa maturité), il apprendra à dire ses ressentis, ses émotions, ce qu’il pense… sans le garder pour lui.

En résumé ? Pourquoi être assertif est important pour ton enfant (et pour toi parent) ?

L’assertivité est un magnifique cadeau pour n’importe quel enfant. Pourquoi ? Car tu lui permettras d’exprimer librement ses désirs, ses peurs et ses inquiétudes.

Essaie dorénavant d’être plus assertif avec les autres mais surtout avec ton enfant. Rappelle-toi que ton enfant apprend énormément avec l’exemple. Il apprendra ainsi à prendre en considération ses droits, à les respecter et à les faire valoir, à se faire entendre dans le cas où il se sent plus faible.

N’est-ce pas là un super cadeau que tu peux faire à ton enfant?

Sens-toi libre de me dire ce que tu en penses dans les commentaires ci-dessous (et à partager cet article sur tes réseaux préférés). Merci pour ton aide à faire connaître cet articles au plus grand nombre de parents!

Pour aller plus loin : Livre Le Cerveau de l’enfant expliqué aux parents

Giacomo – DesParentsAuTop

Crédit images : Illustratrice Astkhik Rakimova pour Sympa-sympa.com

enfant parent assertifs permet de communiquer avec respect
  • 371
    Partages

2 réflexions au sujet de « Assertivité ou l’art de communiquer avec respect (et les 3 moyens d’apprendre à ton enfant à le faire) »

    1. Merci à toi pour l’intérêt et pour ton message! Bonne suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.